Twitter Facebook Vimeo

Le droit à la portée des Néo-Brunswickois

Nouvelles

le 24 mai 2013

Cérémonie pour rendre hommage à Alice Leadlay

L'exposition de SPEIJ-NB à la cérémonie (Theresa McGee et Deborah Doherty)

Une cérémonie a eu lieu le 10 mai 2013 au parc des arts et de la culture de Quispamsis à l’occasion du dévoilement d’une silhouette au nom d’Alice Leadlay. Plus de 50 personnes y ont assisté pour commémorer la vie d’Alice et tenter de trouver des solutions à la violence familiale, notamment des membres de sa famille, des amis, des représentants policiers et des fournisseurs de services communautaires.  L’activité a été organisée par les services d’approche de la vallée de Kennebecasis et le projet Une témoin silencieuse du Nouveau-Brunswick.

Au moment de son décès en 2004, Alice avait 80 ans et souffrait de démence. Elle a suffoqué après avoir été bâillonnée et immobilisée par son mari pendant toute une nuit.

Plusieurs distingués invités ont participé à la cérémonie, entre autres le maire de Quispamsis, Murray Driscoll, et le père Leblanc, de la paroisse Our Lady of Perpetual Help, qui a offert une prière. Le fils d’Alice, David Leadlay, a exprimé à quel point sa famille était soulagée maintenant qu’elle sait que sa mère n’est maintenant plus une simple statistique et que sa voix s’ajoutera à celle des autres femmes de la province qui ont perdu la vie aux mains de la violence familiale.

L’honorable Marie Claude Blais, ministre responsable des Questions féminines, a insisté sur l’importance de travailler ensemble pour mettre fin à la violence faite aux femmes. La conférencière principale, Deborah Doherty, Directrice générale, Service public d’éducation et d’information juridiques du Nouveau-Brunswick, a fait allusion au fait que le nombre de personnes âgées ne cesse d’augmenter dans notre société et à l’importance de reconnaître les caractéristiques particulières de la violence familiale envers les personnes âgées. Elle a souligné que nous ne devons pas minimiser la tragédie du décès d’Alice en raison de son âge et que nous devons être conscients des préjugés et des stéréotypes que nous véhiculons. Laun-Marie Scott a ensuite expliqué les services offerts par les services d’approche de la vallée de Kennebecasis et l’agente Kelley McIntyre, du service de police de Rothesay, a discuté de sa participation à la création de la silhouette et du rôle que joue la police pour aider les victimes.

La cérémonie a été ouverte et clos par une merveilleuse interprétation de la chanson du projet Une témoin silencieuse, intitulée « I’ll Stand in the Rain », par Rachelle Legere. Le nom de chacune des témoins a été lu par Erin Marshall et l’activité a été animée par Lori Carle, de la station radio 97,3 The Wave. Gail Leadlay a sincèrement remercié toutes les personnes qui ont participé à l’organisation de l’activité ainsi que toutes celles qui y ont assisté.
 
Cliquez ici pour lire le texte qui paraît sur la silhouette d’Alice.