Accueil      Plan du site      English     
SPEIJ-NB • Service public d'éducation et d'information juridiques du Nouveau-Brunswick
Connectez   Twitter   fb   Vimeo
   
Profil Nouvelles Publications Programmes Projets Liens Contactez-nous
Violence et mauvais traitements
Familles en sécurité…collectivités sûres
Violence faite aux femmes
Femmes immigrantes victimes de violence
Mauvais traitements des personnes âgées et des personnes handicapées
Mauvais traitement des enfants
Harcèlement et intimidation
Violence en milieu de travail
Prévention de la violence familiale dans les collectivités autochtones
Violence familiale - général
Produits liés à la violence familiale
Autres ressources
FAQ
 
Faire un don maintenant par CanadaHelps.org!
 
 
 

 

Publications

Violence et mauvais traitements

 Télécharger le document PDF   Imprimer cette page    Envoyer à un ami   Commander maintenant

Suis-je à risques?

Votre compagnon…

  • devient jaloux lorsque vous êtes en compagnie d’autres personnes et vous demande de faire un choix entre lui et votre famille et amis.
  • vous affuble de noms et se moque de vous devant vos amis et votre famille.
  • endommage vos biens ou fait du mal à vos enfants ou à vos animaux de compagnie.
  • vous dénigre ou vous blâme lorsque quelque chose ne va pas bien.
  • vous menace de prendre les enfants ou vous bouscule ou vous frappe.
  • se fâche si vous ne faites pas tout pour lui plaire ou essaie de contrôler votre vie.

Si au moins un de ces énoncés décrit votre compagnon, vous êtes dans une relation de violence et la situation risque de s’aggraver. 

Élaborez un plan de sécurité

Pour quitter en sécurité, prévoyez les énoncés qui suivent peuvent vous aider.

  • Je peux demeurer avec un membre de ma famille ou avec un ami.
  • J’ai une liste de numéros de téléphone indispensables en cas d’urgence.
  • J’ai préparé une valise contenant des articles d’urgence pour moi et les enfants. La valise et des copies de documents importants, comme les cartes d’assurance-maladie et les certificats de naissance, est chez un ami, un voisin ou un membre de ma famille.
  • Des clés de rechange pour la maison et l’auto et une carte de crédit et un montant d’argent en cas d’urgence se trouvent dans un endroit sécuritaire.
  • Un ami ou un membre de la famille peut venir me chercher au besoin.
  • Je peux laisser les animaux domestiques dans un endroit sécuritaire au besoin.
  • J’ai demandé à mes voisins ou mes amis d’appeler la police s’ils entendent du vacarme et j’ai prévu un signal de détresse
  • J’ai discuté de ma situation avec une maison de refuge pour femmes victimes de violence.
  • J’ai discuté de ma situation avec un avocat.

Planifier votre sécurité…une fois parti

Vous devez continuer à penser à votre sécurité et à la sécurité de vos enfants.

  • Mes portes et fenêtres sont munies de serrures sécuritaires et je n’ai pas donné de clé à mon conjoint.
  • Mon numéro de téléphone n’est pas inscrit à l’annuaire et j’ai discuté avec la compagnie de téléphone des services offerts en matière de sécurité et de confidentialité.
  • J’ai un répondeur afin d’enregistrer les appels provenant de l’agresseur.
  • J’ai discuté avec mes enfants de la façon de répondre au téléphone et à la porte et le plan pour assurer leur sécurité.
  • J’ai indiqué aux enseignants et au personnel de la garderie les personnes qui ont le droit de venir chercher les enfants et les visiter et je peux téléphoner une maison de transition et mon avocat.
  • J’ai informé les gens que je ne demeurais plus avec mon conjoint et j’ai trouvé des personnes auxquelles je peux téléphoner si j’ai besoin d’elles comme un membre de ma famille, un ami, un voisin, un collègue ou mon employeur.
  • Je peux emprunter différentes routes pour me rendre au travail, aller chercher les enfants et magasiner.

Numéros de téléphone/ sites Web

  • 911 en cas d’urgence
  • Pour obtenir de l’aide, téléphonez une maison de transition, les services d’approche, un travailleur social, un fournisseur de soins médicaux ou un conseiller.
    (consultez la page «Information sur la violence» de annuaire téléphonique)
  • Ligne d’écoute Chimo - 1 800 667-5005
  • Service public d’éducation et d’information juridiques du Nouveau-Brunswick (Pour obtenir des renseignements sur la violence conjugale et la loi)  www.legal-info-legale..nb.ca ou 1-888-236-2444

Créé par le (SPEIJ-NB)

Survey

 

Retourner à la section violence faite aux femmes

 

Décharge : Notre site Web fournit des renseignements juridiques généraux. Il ne contient pas un exposé intégral des questions de droit dans les domaines visés. Nous tentons de mettre nos publications à jour régulièrement, mais les lois sont souvent modifiées. Il est donc important d’effectuer les vérifications nécessaires pour s'assurer que l'information fournie est à jour. L’information fournie dans nos publications ne doit pas être considérée comme l’équivalent d’un avis juridique. Pour obtenir un avis juridique concernant une situation en particulier, vous devez communiquer avec un avocat.

 
 
Accueil   |   Profil   |   Nouvelles   |   Publications   |   Programmes   |   Projets   |   Liens   |   Contactez-nous